RENCONTRE AVEC LAURA : CHANGER DE MODE DE VIE, C’EST POSSIBLE !

J’ai rencontré Laura en septembre dernier à Paris, à l’occasion d’une conférence de développement personnel animée par Esther Taillifet et intitulée « Comment se faire confiance ? »

Nous avions beaucoup discuté et Laura m’avait parlé de son mode de vie, qui déjà à l’époque était en train de changer profondément. Aujourd’hui, je t’emmène donc à la rencontre de Laura, qui va te livrer des conseils afin d’avoir un mode de vie sain et durable.

Pour commencer, peux-tu te présenter rapidement ? 

Je m’appelle Laura, j’ai 27 ans et j’habite à Paris.

Passionnée par l’alimentation saine, le bien-être, la santé et le zéro déchet, j’ai réussi en quelques années à changer en profondeur mon mode de vie afin qu’il soit en accord avec mes valeurs

Juriste la semaine, j’adore pendant mon temps libre échanger sur ces thématiques en sensibilisant les personnes aux enjeux de l’environnement, en tenant des stands sur le thème de l’écologie et en organisant des ateliers cosmétiques maison. 

Dans le prolongement de ma passion pour l’univers du « green », j’ai créé fin 2018 le site www.greenauquotidien.fr afin de pouvoir partager avec le plus grand nombre mes astuces pour avoir un mode de vie plus simple et plus sain.  J’essaie de rendre mon site le plus pédagogique et clair possible. Quand on est novice en la matière, entendre parler de bee wraps, de tawashis ou de recettes de produits ménagers ou cosmétiques à rallonge, ça peut vite rebuter. J’essaie de rendre cela simple et abordable. 

Comment décrirais-tu ton mode de vie actuel en quelques mots ? Tu parles de zéro déchet dans ton blog, où en es-tu dans ta démarche ? 

J’essaie de réduire au maximum ma production de déchets et mes possessions. Je n’aime pas les étiquettes mais je me retrouve pas mal dans le mouvement zéro déchet et le minimalisme. Je fais en sorte que ma consommation soit le plus possible en accord avec le respect de la planète, des êtres vivants et de ma santé. Comme j’aime dire, je me considère être une consom’actrice.  

J’ai relativement bien avancé dans ma démarche. Ma plus grande fierté est la salle de bain où j’ai réussi à drastiquement éliminer le plastique et le jetable. Ma brosse à dents a une tête rechargeable, j’utilise du shampoing et du savon solide que j’achète sans emballage. Je fais moi-même mon déodorant, mon démaquillant et mon dentifrice. Mes cotons sont des cotons lavables en machine que je peux réutiliser pendant des années. 

En cuisine, j’ai aussi bien avancé dans ma démarche. Mes achats en vrac me font réduire énormément mes déchets. Il reste tout de même des produits que je ne trouve pas en vrac. C’est le cas par exemple du lait végétal ou du soja que j’achète donc avec des emballages. Mais je ne culpabilise pas parce que je suis déjà très fière du chemin parcouru. ☺️ 

J’expérimente souvent de nouvelles choses. J’ai par exemple récemment testé du tissu enduit de cire d’abeille pour remplacer le papier aluminium. Et j’ai été conquise !  Je prends cette démarche comme un jeu ou un défi, et pas comme quelque chose de contraignant. Certes, ça nécessite un peu d’organisation et d’investissement au départ mais je m’y retrouve totalement. 

Frigo zéro déchet
Alternative à l’éponge et au produit vaisselle

Quand et/ou comment as-tu eu le déclic qui t’a permis de passer à un mode de vie plus sain pour toi et la planète ? 

J’ai toujours été au fond de moi intéressée par l’écologie et eu envie d’avoir une vie plus équilibrée. Mais je n’osais pas sauter le cap et je ne savais pas par où commencer. J’avais toujours vécu en colocation ou en couple et je ne voulais pas imposer mon régime alimentaire et mon mode de vie aux autres. Il y a quelques années, j’ai eu mon premier appartement seule, j’en ai profité pour expérimenter plein de choses et vraiment vivre la vie que je souhaitais. 

Quel a été pour toi le changement d’habitude le plus drastique, que ce soit dans ton mode de consommation ou même ta manière de pensée en général ?

J’ai complètement changé la manière dont je fais mes courses. Avant j’allais au plus pratique. Je faisais mes courses dans le petit Franprix en bas de chez moi en achetant ce qui me faisait envie ou me dépannerait sans regarder les étiquettes. J’adorais acheter les nouveautés qui passaient à la télé et je raffolais des marques.  Désormais, je privilégie la qualité à la quantité. Je fais attention à la composition et la provenance des produits que j’achète. J’achète bio et de saison. Et je ne me rends qu’exceptionnellement dans des supermarchés. J’essaye de vraiment prendre conscience de la valeur des choses car pour moi toutes les denrées sont précieuses. Ce n’est pas parce que les produits que j’achète maintenant sont plus naturels, que mes placards regorgent de produits. Par exemple, j’utilise beaucoup les huiles essentielles pour me soigner, faire mes produits ménagers ou encore mes produits de beauté. Mais quand on sait qu’il faut environ 100 kg de plantes pour produire 1 kg d’huile essentielle, ça fait réfléchir. J’achète ce dont j’ai réellement besoin. D’un point de vue plus général, je dirais plutôt que c’est tout mon mode de vie qui a changé. En essayant d’avoir un mode de vie plus sain, ce sont tous les domaines de ma vie qui ont été impactés. Être dans cette démarche, ce n’est pas seulement une question d’emballages dans notre poubelle, c’est une occasion de faire un véritable choix de vie et de société

Selon toi, quelles sont les habitudes de consommation respectueuses de l’environnement que tu recommanderais le plus pour avoir un réel impact ?

Plusieurs gestes relativement faciles à mettre en œuvre peuvent faire toute la différence. Réduire sa consommation de viande et de produits laitiers, se mettre au recyclage en essayant de limiter ses déchets en amont, et privilégier les trajets en vélo ou en transport en commun me semble un bon début. Vous pouvez aussi troquer les objets que vous utilisez tous les jours en version jetable par des versions durables. Vous trouverez plus de conseils sur mon blog greenauquotidien.fr

Que répondrais-tu aux gens qui pensent que nos petits gestes ne peuvent pas sauver la planète ? Et est-ce qu’il t’arrive de le penser aussi ?

Je suis persuadée que nous avons tous les moyens de faire changer les choses qui ne vont pas dans notre monde tant individuellement que collectivement. Il faut être de mauvaise foi, pour ne pas se rendre compte que le monde va mal. Il n’y a qu’à voir la manière dont sont fabriqués les jeans, les enfants qui travaillent pour fabriquer nos portables, le jambon et les autres aliments bourrés de cochonneries… 

Je sens que nous sommes dans une phase de prise de conscience et de changement

Je conseille à toutes les personnes qui doutent du fait que nos « petits gestes » peuvent sauver la planète de s’intéresser à la légende amérindienne du colibri. Cette petite histoire reprise par Pierre Rahbi raconte qu’un jour, il y eut un immense incendie dans la forêt. Tous les animaux terrifiés observaient impuissants le désastre. Seul un petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu. Après un moment, un tatou agacé par cette agitation qu’il jugeait dérisoire, lui dit : « Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ! »

Et le colibri lui répondit : « Je le sais, mais je fais ma part. »

À méditer… 😉

Qu’est-ce que la création de ton blog t’a apporté ? Quels sont tes projets pour la suite ?  

Rédiger des articles pour mon blog est devenu une véritable passion. Même si cela me prend énormément de temps, j’adore créer du contenu et les retours positifs que je reçois me motivent à m’investir encore plus. Je compte donc continuer à rédiger des articles. J’ai énormément d’idées comme rédiger un article sur les règles au naturel, sur 50 gestes écolos faciles à intégrer dans son quotidien, des interviews, etc. Mon blog n’a que quelques mois mais il m’a déjà permis de faire de chouettes rencontres et d’avoir de jolies opportunités professionnelles. Je suis en partenariat avec des marques éthiques que j’adore comme la marque Comme Avant et j’ai été contactée pour être égérie pour la marque de boisson végétale BekandVeggie

J’ai aussi plein de projets. J’organise dans quelques jours une rencontre entre personnes intéressées par un mode de vie plus sain afin que nous puissions échanger entre nous.  J’ai aussi été sollicitée pour proposer du coaching afin d’aider les personnes qui veulent avoir un mode de vie plus sain en leur donnant des clés et des conseils personnalisés. Je devrais bientôt commencer cette activité.  Et plein d’autres choses ! 

J’espère que les mots de Laura t’auront aidé à y voir plus clair et t’auront donné la motivation nécessaire pour faire évoluer ton mode de vie. Changer notre manière de consommer est à la portée de tous, il suffit d’avoir confiance en nous et en nos valeurs. 

Eloïse Petit.

Crédits photo : Laura Kaizen.

Publié par AKACIA

a.k.a toutes les astuces pour consommer responsable au quotidien et agir pour notre belle planète 🌱🌍

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :